Le 20 août dernier se déroulait à Embrun le Championnat de France des Ligues. Cette compétition atypique, sous format XS en relais, ou chacun des 4 triathlètes réalise son relais (1F – 1H – 1F – 1H), sera aux prochains JO. Nos jeunes s’aguerrissent sur cette épreuve chaque année. Le site d’Embrun, avec un cadre majestueux, aura aussi présenté un parcours vélo très sélectif!

Les jeunes du Centre à Embrun, coaché par Virginie Caillé et Mathieu Badelier

 

Ce grand déplacement permettra à la Ligue du Centre Val de Loire d’être représentée par 2 équipes (minime/cadet). Les minimes prendront une 12ème place, en ayant joué de malchance après la crevaison d’Audrey Fichaux sur le 1er relais. Ses coéquipiers, Luca Bruneau, Constance Conchon et Félix Enghelard, auront remonté quelques places, mais loin de l’objectif malheureusement. Les cadets quand à eux se classeront 20ème, dans une catégorie où le niveau est toujours aussi dense. L’équipe emmenée sur le 1er relais par Milly Wainwright, Matthieu Luis, Léa Lerosier et Corentin Lefer, aura été pendant un bon moment au coude à coude avec nos minimes.

Vue du Lac St Marguerite à 2200m sur la randonnée d’après course

Interview croisée réalisée par Corentin Lefer:

(Lea L) : – Pour tes premiers France de Ligue, comment as-tu trouvé l’ambiance au sein de la Team Centre?

 

  • Ma foi plutôt bien! Je me suis intégrée assez vite et j’ai adoré participer à ces France qui m’ont permis de mieux connaitre certains triathlètes de la Ligue que je ne connaissais que de vue. Je trouve qu’il y a une bonne ambiance au sein de cette Ligue où on ne se prend pas la tête, où on est toujours de bonne humeur même si après 1h30 de marche à la recherche d’un lac soi-disant magnifique on ne trouve finalement qu’une mare pleine de boue.

 

(Milly) : – Comment as-tu trouvé le parcours ? Un parcours aussi difficile à vélo t’a-t-il été favorable?

 

  • J’ai trouvé le parcours natation assez court, le parcours vélo était dur avec deux bosses par tour donc 4 montées en tout, et le parcours à pied était court et plat, donc au final ça a été.

Favorable je n’utiliserai pas ce mot pour définir le parcours vélo mais je me suis bien débrouillée je pense.

Les cadets (G à D): Corentin Lefer (Vendome Tri) / Léa Lerosier (ASPTT 36) / Matthieu Luis (TCJ) / Milly Wainwright (TRISUD18)

(Luca) : – On a remarqué à la pose du vélo que tu avais des crampes? Était-ce dû à un manque de préparation, ou plutôt à un effort trop important à vélo? 

 

  • Je dirais plutôt un effort trop intense et un manque d’hydratation !

 

(Félix) : – On a remarqué que tu paraissais timide mais cela ne t’a pas empêché de draguer. Comment peux-tu expliquer ce phénomène?

 

  • C’est vrai que je peux être plutôt timide en groupe mais quand je suis avec des amies que j’apprécie je peux être moins timide et être plus « appréciable ».

 

(Constance) : – Après la course, vous étiez 5 à remonter au Orres à vélo. Comment as tu trouvé l’ascension de ce col accompagnée de Félix?

 

  • C’était la première fois que je montais un col, j’ai trouvé ça super cool ! De plus à deux c’est toujours mieux !

 

(Matthieu) : – On a vu ta vitesse de répartie très rapide. Cependant, comment peux-tu manger aussi lentement ?

 

  • C’est parce que je suis subjugué par la manière experte dont Corentin Lefer se sert de ses couverts ce qui accapare toute mon attention lors des repas.

Les minimes (G à D): Constance Conchon (ASPTT 36) / Luca Bruneau (TCJ) / Audrey Fichaux (Orléans ASFAS Tri) / Félix Enghelard (Orléans ASFAS Tri) / Léa Miserrette (TCJ)

(Audrey) : – On a vu ta crevaison dès le premier tour à vélo, qui vous a retardés. Penses-tu que vous auriez pu jouer avec la tête de course minime si cet incident ne s’était pas produit?

 

  • Je pense que oui, il aurait fallu que je rattrape la première minime qui n’était qu’à 15″.